logo N&B

LCPC - Grenoble INP - ARVISE

Présentation
Imprimer la page

LCPC

Publié le 24 avril 2007
 
 
Le LCPC a acquis une très bonne maîtrise de la conduite d'expériences sur modèles réduits en macrogravité comme en témoignent les contrats successifs obtenus, tant sur financements publics (quatre programmes financés par la Commission Européenne dont trois sous coordination du LCPC, contributions à plusieurs Projets Nationaux) que privés (contrats avec des compagnies pétrolières nord-américaines et des groupes français du génie civil). Le domaine sismique constitue un nouveau champ d'application de la modélisation physique au LCPC et le générateur de tremblement de terre récemment installé sur la centrifugeuse permet des études expérimentales sur les interactions sols-structures sous sollicitations sismiques. Cette méthode d'étude est largement répandue aux USA et en Asie mais la centrifugeuse du LCPC sera la première machine équipée d'un simulateur hydraulique (l'Université de Cambridge dispose d'un générateur mécanique dont le domaine d'utilisation est beaucoup plus étroit). Les premières expériences portent sur le comportement de pieux inclinés sous sollicitations sismiques et sur celui d'immeubles sur fondations superficielles soumis à des renversements. Elles sont intégrées dans le programme européen QUAKER (www.dundee.ac.uk/civileng/quaker) qui réunit les université d'Athènes (Prof. Gazetas) et de Dundee (Prof. Davies), les bureaux d'études Studio Geotechnico Italiano (Prof. Faccioli) et Geodynamique et Structure (A. Pecker) et le LCPC (Division RMS). Une thèse est par ailleurs en cours au sein de la division RMS/LCPC (N. Chenaf) sous la direction d'A. Pecker (Géodynamique et Structure) portant sur les fondations profondes sous sollicitation dynamique (interaction inertielle-interaction cinématique). L'ACI Catastrophes Naturelles a aussi permis de lancer le développement d'instrumentations et de techniques spécifiques aux essais dynamiques sur modèles centrifugés et d'apporter des données expérimentales sur l'effet site-ville. Au-delà des expériences sur modèles centrifugés, les recherches dans le domaine du génie parasismique se poursuivent au LCPC dans plusieurs programmes: Opération 11M064 - Aléas et risques sismiques (2006-2008) sous la coordination d'A.M. Duval (Laboratoire des Ponts et Chaussées de Nice) qui comporte trois axes de recherche : - Aléa sismique - Vulnérabilité aux séismes - Scénario de crise sismique Opération 11MEP2 - Ouvrages en sites sismiques (2007-2009) sous la coordination de S. Escoffier (LCPC) qui devrait s'organiser en quatre axes : - Caractérisation des sols sous sollicitations sismiques - Modélisation numérique des sols et des ouvrages - Modélisation physique des ouvrages sous sollicitation sismique - Premières applications aux ouvrages géotechniques (fondations profondes et pentes) Les principaux acteurs de ces recherches sont le LGIT de Grenoble, les LRPC de Nice, Aix en Provence et Lyon, le CERMES (ENPC) et le LCPC (divisions RMS, MSRGI, FDOA). Afin de préparer la mise en service du simulateur de séisme, différents programmes d'essais sur modèles réduits ont par ailleurs été engagés ces dernières années dans le domaine des chargements cycliques et dynamiques de fondations et de la propagation des ondes dans les massifs centrifugés qui ont donné lieu à des publications dont les plus récentes sont listées ci-après. Responsable de l'équipe : Jacques Garnier, Docteur Habilité à Diriger des Recherche Chef de division « Reconnaissance et Mécanique des sols », LCPC Nantes
Annonces
 
 
Documents
 
 
Contact Arvise
 
 
Partenaires Arvise
 
logo ANR

logo LGITlogo LIRIGM
logo 3S-Rlogo INSA Lyon
logo LCPClogo ENTPE
logo VERITASlogo IOSIS
logo GEOTER
logo UJF
 
 
ARVISE
Laboratoire SOLS, SOLIDES, STRUCTURES - RISQUES
Domaine Universitaire  B.P 53
38041  Grenoble  Cedex 9  France
Tel: 04-76-82-51-46 (Matin)  04-76-82-71-50 (A-P) Copyright Grenoble INP