logo N&B

LGIT, équipe risque sismique - Grenoble INP - ARVISE

Présentation
Imprimer la page

LGIT, équipe risque sismique

Publié le 24 avril 2007
 
 
Contact : Pierre-Yves Bard - Philippe Guéguen L'objectif à long terme de l'équipe Risque Sismique du LGIT est d'évaluer le risque sismique sur notre territoire et à l'étranger. A cette fin, nous poursuivrons nos recherches selon plusieurs voies. L'étude du risque sismique passe par la connaissance de la physique des séismes et des failles; par l'évaluation des effets de propagation et d'atténuation; par l'estimation des effets de site; par l'estimation des vulnérabilités physiques -- y compris les effets d'interaction  site-ville; par la maîtrise des politiques de gestion du risque sismique. La vulnérabilité physique représente la réponse du milieu urbain à l'aléa sismique. Cette notion requiert des informations liées au comportement physique des constructions d'une zone urbaine. Devant le faible taux de renouvellement du parc immobilier, l'essentiel de la vulnérabilité physique provient du bâti existant. A l'échelle d'une ville, devant l'étendue et la diversité du parc immobilier, il convient d'utiliser des méthodes d'évaluation à grande échelle (meso-échelle). Des méthodes probabilistes européennes (GNDT, RISKUE, EMS98) existent, essentiellement élaborées à partir d'observations post-sismiques. Elles ont permis de proposer des probabilités de dommage basées sur des observations pour des niveaux de sollicitation et des configurations structurales. D'autres approches consistent à évaluer la déformation des bâtiments en fonction d'une sollicitation statique (courbe de capacité) ou à définir un seuil dit d'intégrité au-delà duquel la structure commence à s'endommager. A la différence des évaluations probabilistes, ces deux dernières méthodes nécessitent un haut niveau de connaissance de la structure, des matériaux utilisés et des dispositions constructives, informations rarement disponibles pour le bâti existant. La caractérisation du comportement des structures, à toutes les échelles et cartographiée à différentes échelles, est l'objectif que se fixe l'éuipe risque sismique du LGIT. Des travaux au LGIT ont déjà été engagés, en particulier sur la validité des mesures de bruit de fond dans les structures par rapport à leur comportement sous séismes forts et sur l'identification du bâti à l'aide de méthodes grande échelle. Nous envisageons de poursuivre ces actions suivant trois axes principaux:     La caractérisation du bâti orientée vers l'identification de la vulnérabilité, à l'aide d'analyses géo-statistiques et de photographies aériennes. Des études récentes ont prouvé l'utilité des techniques laser et InSar appliquées aux villes pour définir les zones de dommage les plus sévères après un séisme. Des informations sur les structures sont ainsi inversées à partir des images. On s'attachera alors en particulier à exprimer les incertitudes sur l'identification de la vulnérabilité des constructions réalisée de façon cohérente à celles de l'évaluation de l'aléa probabiliste.      L'identification de la déformation des structures sous sollicitations sismiques. L'utilisation du bruit de fond sismique sera optimisée de façon à identifier l'ensemble des déformations prévisibles sous séismes. Une étroite relation existe alors avec les courbes de capacité nous donnant pour un déplacement donné les probabilités d'endommagement d'une structure. Un effort particulier sera fait pour exprimer l'endommagement en fonction de déformations limites, calées sur des observations de mouvements forts en immeubles. Un point en particulier sera traité concernant la signification et la représentation de l'amortissement estimée par des données de bruit de fond. Ce thème demeure totalement inexploré à l'heure actuelle.     L'expression de la vulnérabilité intégrée, c'est-à-dire en tenant compte des différents modes d'évaluation. Cette dernière partie fait écho aux besoins exprimés en terme de méthodes d'évaluation par les ingénieurs, les praticiens et les collectivités nationales et européennes. Seisme Chamonix LGIT

Enregistrements du réseau accélérométrique permanent (RAP : http://www-rap.obs.ujf-grenoble.fr) collectés dans à la base et au sommet de l'Hôtel de Ville de Grenoble lors du séisme du 08 septembre 2005 (Ml=4.9, R=127km) à Vallorcines (74).

Participants: Philippe GUEGUEN (CR LCPC/LGIT)                             Directeur du GIS-RAP Co-rédacteur du cahier technique AFPS n°25 « Vulnérabilité sismique du bâti  existant : approche d'ensemble », juillet 2005 Thèmes de recherche (en rapport avec le projet) : -          mouvement sismique pour l'ingénieur (prédiction, effets de site, traitement des données) ; -          reconnaissance géophysique/sismologique des formations sédimentaires superficielles ; -          vulnérabilité sismique multi-échelle (SIG, traitement images) ; -          comportement dynamique des structures, approche expérimentale. Pierre-Yves Bard (IGPC LCPC/LGIT)                                                                                   Chargé de mission LCPC au LGIT Thème de recherche : -          mouvement sismique pour l'ingénieur (prédiction, effets de site, traitement des données) ; -          reconnaissance géophysique/sismologique des formations sédimentaires superficielles ; -          comportement dynamique des structures, approche expérimentale.     Fabrice Cotton (Pr UJF LGIT) Directeur Adjoint du LGIT Thème de recherche -          prédiction du mouvement sismique, approche probabiliste ; -          mouvement sismique pour l'ingénieur (prédiction, effets de site, traitement des données). Doctorants : Clotaire MICHEL (Directeur : P ; Guéguen, PY Bard))                       Analyse de la vulnérabilité multi-échelle                       Matthieu CAUSSE (Doctorant LGIT/LDG - Directeur : C. Cornou, F. Cotton)                       Modélisation et prédiction du mouvement sismique intégrant les incertitudes et les non-linéarités de comportement
Annonces
 
 
Documents
 
 
Contact Arvise
 
 
Partenaires Arvise
 
logo ANR

logo LGITlogo LIRIGM
logo 3S-Rlogo INSA Lyon
logo LCPClogo ENTPE
logo VERITASlogo IOSIS
logo GEOTER
logo UJF
 
 
ARVISE
Laboratoire SOLS, SOLIDES, STRUCTURES - RISQUES
Domaine Universitaire  B.P 53
38041  Grenoble  Cedex 9  France
Tel: 04-76-82-51-46 (Matin)  04-76-82-71-50 (A-P) Copyright Grenoble INP